fbpx
éviter la dépression saisonnière

Comment éloigner la dépression saisonnière?

À l’automne, les jours raccourcissent, les arbres perdent leurs feuilles et le froid s’installe. Le manque de lumière a un impact insoupçonné sur l’organisme et la vie en général ! En effet, le changement de saison affecte le moral, le sommeil et le niveau d’énergie général. Un phénomène récurrent appelé la dépression saisonnière. Les symptômes sont facilement reconnaissables : Irritabilité, mélancolie, baisse d’énergie, augmentation de la sensation de faim… Voici quelques conseils pour aider à éviter la dépression saisonnière et redonner l’énergie nécessaire pour profiter de l’automne.

Le trouble affectif saisonnier : 5 saines habitudes de vie à adopter

Certains éléments de cette routine quotidienne vont permettre d’amoindrir les symptômes de la dépression saisonnière avec un impact positif à la fois sur l’esprit et sur le corps. 

1. La vitamine D, la vitamine ensoleillée

Avec l’arrivée de l’automne, le taux d’ensoleillement journalier s’amenuise. Ce phénomène peut alors mener à une carence en vitamine D. Pour pallier ce manque, il est important d’essayer de passer 10 à 30 minutes par jour à l’extérieur. En complément, il est bien de laisser entrer au maximum la lumière du jour. Sans s’en rendre compte, cette lumière naturelle agira directement sur l’organisme et lui fera un bien fou.

Comment faire ? Ouvrez les rideaux et placez des assises plus près des fenêtres, ajoutez quelques miroirs pour refléter davantage la clarté… pensez à nous partager vos astuces !

Où trouver la vitamine D ?

Pour ne pas laisser la fatigue saisonnière prendre le dessus, en plus de profiter des rayons de soleil, il est important de favoriser les aliments riches en vitamine D dans son alimentation quotidienne : 

  • L’huile de foie de morue (disponible en gélule !) ;
  • Les oeufs ;
  • Les poissons gras comme le saumon, les sardines, le maquereau, le hareng, la truite ;
  • Les boissons végétales enrichies et non sucrées (amandes, riz, soja);
  • La margarine ;

Vous avez l’impression que votre consommation de vitamine D n’est pas suffisante ? Pensez au complément alimentaire permettant de venir combler ce manque. Il est recommandé de prendre 3,1 microgrammes/jour par adulte, pensez à demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien.ne.

2. Bien s’hydrater

Alors qu’il est toujours plus facile de penser à boire beaucoup d’eau lorsqu’il fait beau et chaud, il n’en reste pas moins important de rester bien hydratée tout au long de l’année ! Pour que ce soit plus facile, garder une gourde à remplir sur soi pourra permettre de créer cet automatisme. Pour diversifier les goûts et éviter la lassitude, les tisanes et thés pourront alors remplacer l’eau plate !

Attention : évitez le thé et le café en fin de journée pour ne pas altérer le sommeil, tout aussi important pour être en pleine forme !

3. Prendre l’air 

Nul besoin de revenir sur les bienfaits de l’activité physique sur la santé physique et mentale. En favorisant la production d’endorphines, l’hormone du bonheur, l’activité quotidienne peut aider à réguler l’humeur et éloigner les premiers symptômes de la dépression, cela va avoir un effet d’antidépresseur naturel !

Alors que la grisaille prend place, il n’est pour autant pas question de perdre les bonnes habitudes avec une activité physique d’au moins 30 minutes par jour, idéalement dehors ! Pourquoi ne pas retrouver un ou une acolyte pour partager ce moment et être deux fois plus motivé.e ? Les activités peuvent être diverses : marche, séance de yoga… En plus : sans compter sur les bienfaits physiques, le yoga a plusieurs bienfaits mentaux, idéal pour s’initier !

4. Bien manger pour se sentir bien

Une alimentation saine et variée est une recommandation intemporelle, même s’il faut souligner le fait que certains aliments éloignent la dépression. 

En effet, la vitamine D, les vitamines du complexe B, les oméga-3, le zinc et les antioxydants aident à prévenir et à diminuer les symptômes dépressifs. Ils aident au fonctionnement du cerveau et contribuent à booster les hormones du bien-être. 

Les aliments à privilégier :

  • Les fruits ;
  • Les légumes ;
  • Les aliments riches en vitamine D comme les boissons végétales (soja, amande…), le lait et les oeufs ;
  • Les céréales entières ;
  • Le bon gras, à retrouver dans le poisson, l’huile d’olive, les noix et les graines. 

Choisir une alimentation saine  ne signifie pas se priver : le plaisir de manger est indéniable. Seulement, attention aux proportions, tout est une question d’équilibre.

5. La visualisation et la méditation, ça fait du bien

Tout comme l’activité physique, la méditation allège les symptômes de la dépression. Les bienfaits se font sentir en seulement quelques instants quotidiens, dédiés à la méditation, les yeux fermés, afin de pratiquer une visualisation positive. Pour optimiser ce moment et faire le plein de vitamine D, la méditation peut se pratiquer à l’extérieur si la température est encore suffisamment clémente. Plusieurs cours de yoga incluent des moments de méditation. 

Les bienfaits du yoga sont indéniables. La pratique peut être une option idéale pour jumeler le bien-être physique et le bien-être mental ! 

Grâce à ces habitudes de vie faciles à mettre en place, été comme hiver, vous éloignez les risques de dépression saisonnière, pour profiter de chaque saison à sa juste valeur. 

4 réflexions sur “Comment éloigner la dépression saisonnière?”

  1. Merci Isabelle, ai passé un excellent moment de détente, c est bon. J aime prendre conscience de chaque partie du corps, une à la x, la sentir se détendre, mon pouvoir de conserver ce relâchement.. de le prolonger, de choisir d y revenir.je
    Pour la salutation au soleil, je vais m y mettre petit à petit…
    Namasté.

    1. Sylvain Tremblay

      Bonjour Anne-Marie. Nous sommes heureux d’apprendre que vous avez passé un bon moment de détente. Profitez-en, votre temps à vous vous appartient et il est précieux!

      Namaste!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page